Uluru, enfin !

l
24/07/2007 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

La journée aurait pu très mal commencer : après une très courte nuit de sommeil, Papa jette par erreur la clé de la voiture dans la boîte aux lettres destinée aux clients quittant l’hôtel en dehors des heures d’ouverture de la réception… Un peu balot, on sait. Je tente de faire mon Mac Gyver avec une épingle à cheveux, mais bon, sans aimant, c’est un peu mort. Heureusement, nous finissons par réveiller un gentil employé et partons finalement dans la joie et la bonne humeur prendre nos deux avions. Un vendredi 13. Aie aie aie, sans être superstitieuse, j’étais un brin nerveuse. Et j’ai eu raison puisque j’ai été choisie de manière aléatoire pour subir un examen censé détecter des traces d’explosifs sur mes affaires et ma petite personne.

 

Bref, tout finit par s’arranger et nous atterrissons sans encombre à Uluru, après avoir pris force photos du mauvais rocher depuis l’avion… Ca va, on ne peut pas tout savoir du premier coup non plus. Le temps est superbe et la lumière magnifique, mettant en valeur le bleu du soleil et le rouge du désert. Nous sommes en revanche toujours en anorak, car le vent est redoutable. Nous nous offrons un magnifique coucher de soleil sur Uluru et je le dis pour tous les relous qui avaient tenté de me décourager : non, Uluru n’est pas qu’un gros rocher au milieu du sable… On a beau voir vu des centaines de photos, l’effet est toujours impressionnant quand on l’approche et le rocher offre de multiples facettes qui valent le déplacement.

 

Pas de grimpette pourtant : le rocher est sacré pour la tribu aborigène des Anangu, qui demande donc aux visiteurs de respecter le lieu et de toute façon, le sommet est fermé ce jour-là en raison des vents violents qui balaient la cime. Et j’ai la flemme, bref, plein de bonnes raisons pour rester en bas.

 

Le lendemain matin, nous arrivons un peu à la bourre pour le lever du soleil (normal, je n’allais tout de même pas assister à ce moment historique les cheveux non lavés et non maquillée). Après un très beau spectacle sur fond de tartines de Nutino, nous faisons le tour d’Uluru (10 km) puis mettons le cap sur les Olgas et la Malpa Gorge, où nous abattrons tout de même une autre bonne dizaine de kilomètres...

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par maryvonne
le 29/07/2007 à 18:58:29
bien raconté...comme d'hab. et photos fidèles à mes souvenirs et impressions

Laisser un commentaire

Véronique

Note: 4,1/5 - 63 vote(s).

Dans ce carnet

Pays visité(s)

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)