J’aimerais bien que quelqu’un m'attende…

l
18/10/2006 - Pays : Singapour - Imprimer ce message Syndication :



C’est ce que je me dis à chaque fois que je débarque dans un aéroport, une gare, un arrêt de métro... Et bien souvent, je me dis que c’est débile puisque je ne connais personne là où je vais. Lodgaïk.



Imaginez donc un peu ma surprise en sortant de l’avion à Singapour et en trouvant une p’tite dame toute bridée (d’un autre côté, elle aurait porté un boubou, ça aurait été louche) et toute souriante portant un panneau de 2m sur 2 (oui, j’exagère, mais bon, de toute façon, vous pouvez pas vérifier, na na nère) où figure mon nom.



Deux explications :



a) l’homme de ma vie a enfin trouvé mon adresse, mon téléphone et mon numéro de vol. Il m’attend à la sortie de l’aéroport sur sa blanche aqueunée, haqquenée, acné, euh, mule.



b) il y a une couille dans le potage.



Bien sûr, ils avaient paumé un bagage parmi les 400 présents dans l’avion et devinez sur qui c’est tombé ???? Décidée à ne pas me laisser abattre, je prends mon courage à deux mains et ma valise de l’autre (ce zeugma est dédicacé à J-L B.) et me dirige vers la sortie. Surprise, les Singapouriens sont blagueurs, en fait, mon sac est là, tout gros, tout content. Après des retrouvailles passionnées, hop, je sors prendre un taxi. Et là, le choc. Il fait 35 degrés et l’air est humide, mais humide… C’est le sauna, et ma peau diaphane et veloutée de Bretonne réagit illico. C’est donc transpirante et rouge comme une tomate que j’arrive à mon auberge de jeunesse, fort sympathique au demeurant. Là, pendant 5 jours, je vais voir défiler toutes les nationalités mais dois avouer que mes petites camarades de chambre ont été très bien, à part celle qui puait vraiment grave des pieds et celle qui s’escrimait à me parler en portugais de ses problèmes de pacheport. Je fais également une spéciale dédicace à l’adorable pépé chinois que j’ai initié aux secrets d’Internet et qui m’a dit que je ressemblais à Julia Roberts (« Merci, merci, humble vieillard, je sais, mais c’est plutôt elle qui me ressemble »). Rhoo, ça va, hein, si on peut même plus se jeter des fleurs…









Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Marco
le 05/11/2006 à 16:11:13
Et drôle en plus !
Par le chiennard
le 07/11/2006 à 13:28:37
julia roberts, c'était donc ça....

Laisser un commentaire

Véronique

Note: 4,1/5 - 63 vote(s).

Dans ce carnet

Pays visité(s)

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)